Le sel

Hello les mamans !

Quand on parle de diversification alimentaire on parle aussi de consommation de sel. Doit-on saler les aliments de bébé ? Si oui, à quel moment ? Quelle quantité ? Aujourd’hui, je vous dis tout dans cet article.

Premièrement, dans le langage courant, les mots « sel » et « sodium » sont souvent utilisés de manière interchangeable pourtant, il ne s’agit pas tout à fait de la même chose.

En fait, le sel, c’est du chlorure de sodium, soit du chlore associé avec du sodium et comme le sel constitue la source principale de sodium dans l’alimentation, on parle souvent indistinctement de sodium et de sel.

C’est pourquoi les bébés et les enfants n’ont besoin que d’une très petite quantité de sel dans leur alimentation. Cependant, comme le sel est ajouté à une grande partie de la nourriture que vous achetez, comme le pain, les haricots secs et même les biscuits, il est facile d’en avoir trop.

Voici les recommandations de sel pour les bébés et les enfants :

  • jusqu’à 12 mois – moins de 1 g de sel par jour (moins de 0,4 g de sodium)
  • 1 à 3 ans – 2 g de sel par jour (0,8 g de sodium)
  • 4 à 6 ans – 3 g de sel par jour (1,2 g de sodium)
  • 7 à 10 ans – 5g de sel par jour (2g de sodium)
  • 11 ans et plus – 6 g de sel par jour (2,4 g de sodium) à partir de cet âge les reins peuvent totalement gérer le sel.

Comme je l’ai dit au-dessus, de nombreux aliments produits pour les enfants peuvent être assez riches en sel, il est donc important de vérifier les informations nutritionnelles avant d’acheter. La teneur en sel est généralement donnée sous forme de chiffres pour le sodium (à titre indicatif, les aliments contenant plus de 0,6 g de sodium pour 100 g sont considérés comme riches en sel). Vous pouvez calculer la quantité de sel dans les aliments en multipliant la quantité de sodium par 2,5. Par exemple, 1 g de sodium pour 100 g équivaut à 2,5 g de sel pour 100 g.

Concernant les bébés allaités ils reçoivent la bonne quantité de sel dans le lait maternel. Et pour les préparations pour nourrissons elles contiennent une quantité de sel similaire à celle du lait maternel.

Que vous commenciez la diversification alimentaire à 6 mois ou aux environs de 8 mois (diversification par les dents), surtout n’ajouter pas de sel aux aliments que vous donnez à votre bébé car ses reins ne peuvent pas y faire face. Vous devez également éviter de donner à votre bébé des aliments préparés qui ne sont pas spécialement conçus pour les bébés, comme les céréales pour le petit déjeuner, car ils peuvent également être riches en sel et même la crème glacée, les biscuits et le yogourt sont salés.

Les conséquences si bébé consomme trop de sel :

Le dépassement régulier des recommandations en matière de consommation de sel, voire pendant quelques jours, peut entraîner une gêne gastrique, une déshydratation et de la diarrhée (selles humides et molles). À plus long terme, cela peut également entraîner des convulsions et une pression artérielle élevée, ce qui met plus de pression sur les muscles cardiaques du bébé. À long terme, l’hypertension est entre autres associée aux maladies cardiovasculaires, aux accidents vasculaires cérébraux (AVC) et aux maladies rénales.

Il peut également créé un rejet du lait maternel. Cette information est importante pour les mamans qui souhaite un allaitement long ou un sevrage naturel car si les bébés commencent à aimer le goût du sel, ils peuvent éviter ou rejeter le lait maternel. Ceci est préjudiciable à la croissance du bébé, car le lait maternel contient plusieurs nutriments essentiels à la croissance et au développement du bébé, le temps d’allaitement idéal est de 2 ans car c’est pendant ces 2 ans que l’enfant crée son système immunitaire pour sa vie.

J’ai vu selon une vaste enquête sur l’alimentation des Canadiens, 77 % des enfants de 1 à 3 ans et 93 % des enfants de 4 à 8 ans en consomment plus que les apports maximums tolérables, qui sont les quantités à ne pas dépasser. Au-delà de ces quantités, des problèmes de santé risquent davantage de survenir.

En effet, un tout-petit qui consomme beaucoup de sel développera une préférence pour les aliments salés, ce qui posera problème tout au long de sa vie

Les rôles du sel

Même s’il faut en limiter la consommation, le sodium est important, car il permet :

  • de faire entrer et sortir l’eau des cellules du corps, selon les besoins
  • de réguler la pression sanguine
  • de transmettre les influx nerveux, c’est-à-dire l’information entre le cerveau et le corps tout entier
  • aux muscles de se contracter et de se relâcher

Il est donc important de bien regarder le tableau des valeurs nutritives afin de faire le meilleur choix entre différentes marques, surtout lorsqu’il s’agit d’un aliment que l’enfant mange souvent, comme le pain, par exemple. Le mieux est de faire du pain maison en variant les farines pour avoir plus de nutriment.

Mes petits conseils pour le quotidien :

  • Cuisinez aussi souvent que possible vos propres plats, sauces, marinades, vinaigrettes, desserts et collations, etc. Vous pourrez ainsi mieux contrôler la quantité de sel que vous ajoutez.
  • Favorisez la consommation de produits frais, peu ou pas transformés.
  • En regardant les tableaux de valeur nutritive, comparez la teneur en sodium des aliments d’une même catégorie avant de choisir celui que vous achetez. Privilégiez les versions sans sel, faibles ou réduites en sel.
  • Rincez les légumineuses et les légumes en conserve avant de les utiliser.
  • Pour les non vegan, privilégiez les versions allégées en sodium pour le thon ou le saumon en conserve.
  • Vérifier que vos épices ne contiennent pas de sel.
  • Apprenez à votre enfant à goûter les aliments avant de les saler.

Pour ma part étant toujours une maman allaitante, mon bébé a toujours l’apport de sel dont elle a besoin, cependant deux fois par semaine j’agrémente les plats du jour avec un mélange d’herbes contenant très peu de sel ou je lui donne au gouté des galettes de riz de la marque Bjorg qui contiennent très peu de sel. Sinon pour la plus par des plats j’essaie de faire tout moi-même. Par exemple je fais du pain maison sans mettre de sel. Je pense que le tout est de trouver un équilibre afin que votre enfant ne consomme pas trop de sel.

J’espère que cet article vous aura éclairé sur certaines questions que vous avez pu vous poser. Si vous avez des questions ou que cet article vous a plu laissez-moi un commentaire, je me ferais un plaisir d’échanger avec vous 🙂

Bisous les mamans,

Signé votre Mamaturopathe